Stavkirke de Kaupanger

L'église de Kaupanger est la plus grande église sur pilotis du comté de Sogn og Fjordane, en Norvège. Elle est situé dans le village de Kaupanger, sur la côte nord du fjord Sognef. Depuis son achèvement au milieu du 12ème siècle, elle est toujours utilisée comme église paroissiale
Elle a été construite sur les ruines de ce qui pourrait être deux églises précédentes. Kaupanger était une ville marchande, incendiée par le roi Sverre en 1184 pour punir les habitants de lui avoir désobéi. On pensait selon des recherches archéologiques datant des années 1960, que l'église en douves qui se trouvait auparavant sur ce site avait brûlé dans cet incendie et donc que l'église actuelle aurait été construite vers 1190. Mais des recherches récentes ont modifié ces hypothèses. La dendrochronologie a montré que le bois utilisé pour la construction de l'église avait été coupé en 1137. En outre, la saga Sverris ne fait aucune mention de l'incendie de l'église au moment de l'incendie de la ville. Par conséquent, on suppose maintenant que l'église a été construite vers 1150.
L'église est un site du patrimoine culturel norvégien. La nef est soutenue par 22 portées, 8 sur chacun des côtés les plus longs et 3 sur chacun des plus courts. Le choeur surélevé est porté par 4 portées libres. L'église possède le plus grand nombre de portées que l'on puisse trouver dans une église en portique. C'est la plus grande des cinq églises sur pilotis du comté de Sogn og Fjordane.
Plusieurs projets de restauration ont eu lieu à l'intérieur et à l'extérieur de l'église. Une reconstruction majeure a été réalisée en 1862, qui a été appelée une "modernisation brutale". De nouvelles rangées de fenêtres ont été coupées sur les côtés de l'église, des panneaux extérieurs blancs ont été installés et des tuiles de toit sombres ont recouvert le vieux toit en bardeaux. La plupart des objets a l’intérieur sont dus au bailli Gjøde Pedersen, un danois qui était propriétaire du domaine de Kaupanger. C’était un personnage dont la réputation n’était pas des meilleures mais il fut un grand bienfaiteur de l’église. Il fit don de la chaire qui porte ses initiales et date de 1634. Elle est l’oeuvre d’un ébéniste très doué, si l’on en juge par la forme dégagée de la chaire et la précision de ses sculptures ainsi que d’un retable représentant Jésus en croix, Marie et Saint Jean. En 1959-1960, une restauration a été effectuée et certaine des modifications de 1862 ont été annulées. L’eglise a été ramené à son aspect du 17ème siècle. Les luminaires et les extérieurs ont été restaurés et ramenés a leur aspect au XVIIe siècle. Les bancs datent de la dernière restauration de 1965. Mais il faut savoir qu’au Moyen-Age, il n’y avait pas de sièges, et les fidèles restaient debout pendant les offices. L’usage de sièges ne fut introduit qu’après la Réforme.
Aujourd’hui, comme au Moyen-Age, l’église est régulièrement traitée avec un enduit protecteur au goudron.
En 1984, le compositeur Arne Nordheim s'est inspiré des neumes et du son des cloches médiévales de l'église de Kaupanger pour composer l'œuvre Klokkesong, créée pour la première fois à l'intérieur de l'église dans le cadre de la 800e commémoration de la bataille de Fimreite